Au sénat le PS démantèle notre politique de sécurité

Publié le par ump boissy saint leger

 banniere-engagement2012-728x90

 SENAT

 

AU  SENAT

LE  PS

DEMANTELE

NOTRE POLITIQUE DE SECURITE

 

 

Nicolas Sarkozy a su mettre en place une politique ferme et efficace, qu’il faut poursuivre pour garantir la sécurité de tous les Français.

 

Depuis 2002, l’insécurité recule sans discontinuer et notre arsenal pénal s’est renforcé pour lutter contre la récidive.

Certains crimes commis par des récidivistes ont révélé des failles dans notre système judiciaire : la France manque de 20 000 places de prison, le système d’application des peines manque d’efficacité et il faut renforcer notre politique à l’égard des mineurs délinquants.

Voilà pourquoi nous proposons le projet de loi de programmation relatif à l’exécution des peines : la création des 24 000 places de prison, de trois nouveaux Centres d’Evaluation Nationale, le renforcement des services de l’aménagement et l’exécution des peines, la création de 20 centres éducatifs fermés en plus et de 90 emplois d’éducateurs, d’ici à 2017 !

 

Le Sénat socialiste démantèle notre arsenal pénal. Le vrai programme de François Hollande sur la sécurité c’est laxisme et irresponsabilité.

 

·         Dans son discours du Bourget, Hollande a voulu nous faire croire qu’il serait le candidat de la fermeté, qu’il rattraperait les caïds mais le Sénat socialiste vient de faire mentir ces paroles avec le vote du 1er février dernier !

·         Les Français ne doivent pas être dupes de l’hypocrisie du candidat PS et de l’angélisme coupable de la proposition de loi socialiste relative à l’exécution des peines : François Hollande est cosignataire de cette proposition de loi qui veut aménager les courtes peines sous forme de semi-liberté pour plus d’impunité, l’abrogation des peines-plancher contre la récidive…

·         En voulant détruire l’arsenal pénal que nous avons mis en place contre la récidive et les délinquants les plus dangereux François Hollande met en danger nos concitoyens. Vivre en sécurité n’est pas un privilège, c’est un droit que nous devons garantir et renforcer !

  police-nationale

Cliquer pour lire le dossier complet

 

banniere-engagement2012-728x90

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :