Burqa et espace public

Publié le par ump boissy saint leger

media--image-300016-article-ajust 650Projet de loi

interdisant la dissimulation du visage

DANS l'espace public

Michèle ALLIOT-MARIE

a presenté en Conseil des ministres le 19 mai un projet de loi interdisant la dissimulation du visage dans l'espace public.  

Parce qu'il remet en cause les règles qui Forment le pacte républicain, notamment la dignité de la personne et l'égalité entre les sexes, le Président de la République l'a rappelé à de nombreuses reprises et sans équivoque: le voile intégral n'a pas sa place en France.

Concrètement, ce projet de loi prévoit:

  • Une interdiction générale qui concernera l'ensemble des lieux ouverts à la vie sociale, sur tout le territoire de la République.
  • Une amende de 150 € maximum pour sanctionner le non respect de cette interdiction, un stage de citoyenneté pouvant se substituer à cette peine ou la compléter.
  • La création d'un délit spécifique passible d'un an d 'emprisonnement et de15 000 € d'amende pour réprimer le fait de contraindre une personne, en raison de sonsexe, à se dissimuler le visage.

Avec ce texte qui introduit une interdiction , large, claire et progressive, le gouvernement a pris ses responsabilites en adaptant notre droit aux évolutions et aux éxigences de la société dans le respect de chacun.

 

Nicolas SARKOZY:

«Le voile intégral qui dissimule totalement le visage porte atteinte à  ces valeurs, pour nous si fondamentales, si essentielles au contrat républicain. La dignité ne se divise pas  et dans l'espace public, là où nous nous rencontrons, où nous sommes avec les autres ,la citoyenneté doit se vivre à visage découvert. Des lors, il ne peut y avoir, en définitive, d'autre solution que l'interdiction dans tout l'espace public. Dans cette affaire le Gouvernement  emprunte, en conscience, un chemin exigeant, mais un chemin juste. »

 

 

Michèle Alliot-Marie:

«Nous nous retrouvons face à un problème qui concerne l'égalité entre hommes  et femmes. Je pense qu'il était important de faire un rappel serein mais ferme sur ce que sont les Valeurs de la République. La démocratie se vit à visage découvert. »

 

Manuel Valls:

 «Le port du voile intégral n'est pas une affaire de religion, mais le fruit d'une revendication d'extrémistes qui testent la République. Le PS commet une ereur grave en associant les deux car c'est plonger nos concitoyens musulmans dans une position intenable: défendre leur religion, ce serait défendre la burqa! C'est tout le contraire. La burqa n'est pas l'islam, l'interdire, c'est être fidèle à la République et c'est respecter l' islam. »

 

LES CHIFFRES

 

  • 150 €: cest  le montant maximum de l'amende qui sanctionnera de non-respect de l'interdiction de se dissimuler le visage dans l'espace public.
  • 1 an : c'est la peine d'emprisonnement qu'encourra une personne qui en contraint une autre à dissimuler son visage en raison de son sexe.
  • 3 mois: c'est le délai au terme duquel, près la promulgation de la Loi, l'interdiction de la dissimulation du visage et sa sanction entreront en vigueur.

hibou-elus-1-.gif (cliquer pour le dossier complet)

 

Jean-François Copé

Discours sur la burqa

Assemblée Nationale - 11 mai 2010

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :