Demain 2012

Publié le par ump boissy saint leger

elysee

DEMAIN

MAI 2012 . . .

L’unité, condition de notre victoire collective

Le Premier ministre, la quasi-totalité des membres du Gouvernement, plusieurs centaines de parlementaires et autant de responsables de notre mouvement provenant de la métropole et de l’Outre mer. Et plus de 10 000 personnes pendant trois jours. Le campus 2011 de l’UMP organisé par Jean-François Copé pour être la rampe de lancement de notre campagne présidentielle a montré combien notre famille était rassemblée et unie autour de l’objectif prioritaire : la victoire de notre majorité et la réélection de Nicolas Sarkozy.

« L’UMP se considère entièrement mobilisé  pour la campagne présidentielle ». En lançant ce week-end le coup d’envoi de la campagne présidentielle, Jean-François Copé a détaillé devant les Jeunes Popualirtes et les memùbres du Conseil national, le « mode d’emploi pour la victoire »  à l’élection présidentielle, moment de « rencontre totale avec les Français », de « combat pour la France », d’une « aventure humaine fantastique fait d’engagemnt, d’enthousiasme et de fraternité ».

 

Ce mode d’emploi repose, pour Jean-François Copé sur 5 conditions réunis autour de 5 mots clé : unité, crédibilité, solidité, riposte et valorisation du quinquennat.

 

UNITE.- « Les querelles personnelles ne peuvent en aucun cas l’emporter sur l’intérêt général. L’originalité de l’UMP est que chaque sensibilité s’exprime », souligne Jean-François Copé pour qui  « ce qui nous rassemble est infiniment supérieur à ce qui nous divise ». Pour lui l’UMP « n’est pas un match entre sensibilités mais un lieu de débats avant décision. On parle de la France avec conviction et un objectif : l’avenir de notre pays ».

 

CREDIBILITE.- La crédibilité en politique nécessite, pour Jean-François Copé, que la vérité soit dite. « Les décisions que nous prendrons seront déterminantes pour l’avenir de la France et de nos enfants », souligne-t-il invitant les Français à comparer les propositions et surtout les motivations des socialistes avec lesquels il sera sans concession parce qu’ils « promettent par intérêt électoral et au détriment de la nation ».

« Il est beaucoup plus exigeant de dire aux Français qu’il faudra travailler plus, qu’il n’y a pas de droits sans devoirs. Cette exigence de vérité c’est notre honneur » poursuit Jean-François Copé  soulignant que l’UMP est en pointe dans le débat et les propositions  comparé à un PS dont le programme a été préparé par 2 ou 3 techniciens, dans une anti-chambre, en complet décalage avec les réalités économiques et les exigences que nécessite la situation actuelle

 

SOLIDITE.- Jean-François Copé appelle à la solidité face aux critiques, aux polémiques. Mais également de l’engagement total de tous car « beaucoup d’intérêts se coagulent pour nous empêcher de poursuivre les réformes pour la France ».

 

RIPOSTE .- « Ne cachez pas votre fierté d’appartenir au plus grand parti de France », note Jean-François Copé, encourageant tous les militants à ne pas craindre la riposte. Comme de ne pas accepter la journée de dupes de mercredi dernier où, sur les allégations d’une magistrate, « le PS a été beaucoup plus bavard en une journée qu’en 10 ans sur ce qui se passe dans la fédération P¨S des Bouches-du-Rhône ».

 

VALORISATION DU BILAN DU QUINQUENNAT.- Réformes (hospitalière, des retraites, de la carte judicaire,, des universités…) , action internationale de la France en haut du podium lorsqu’il s’agit de défendre les droits de l’homme, réaction volontariste devant la crise mondiale, maîtrise des dépenses… Jamais un Gouvernement sous la Vème République n’avait autant réformé en un mandat dans le souci de protéger la France et des Français. « Une action marqué par le courage », note Jean-François Copé appelant les militants à valoriser le bilan du quinquennat de Nicolas Sarkozy.

LES FOLLES PROPOSITIONS DU PS !

 

LES RETRAITES

LES EMPLOIS D'AVENIR

LES 35 HEURES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :