Grippe A "H1V1"

Publié le par ump boissy saint leger

fc24302.jpg                                      GRIPPE A
                 " H1N1"
                 un point...

                         

Brice HORTEFEUX : Tout sera mis en œuvre pour que l’offre de vaccination corresponde aux besoins exprimés par la population. Cette opération, la première de notre histoire sanitaire, nécessite un engagement et une mobilisation totale des services de l’Etat, des collectivités locales et des acteurs associatifs.

Roselyne BACHELOT-NARQUIN: Pour faire fonctionner les 1080 centres du territoire national de 8h à 22h, il faut mobiliser chaque jour près de 8 000 médecins et plus de 23 000 infirmières. Le tout en perturbant le moins possible le système de soins qui doit prendre en charge le million de consultations supplémentaires pour grippe que je mentionnais tout à l’heure. C’est un véritable défi auquel nous devons faire face.

·    Le 3 décembre, Brice HORTEFEUX et Roselyne BACHELOT-NARQUIN ont fait un point sur le dispositif de lutte contre la pandémie de grippe A et la campagne de vaccination.

·    Depuis le début du mois d’août, en France, plus de 3 millions de personnes ont été infectées par le virus de la grippe A(H1N1). C’est plus que le nombre de personnes touchées lors de l’épidémie de grippe saisonnière 2008-2009.

·    Face à la pandémie, le Gouvernement a mis en place avec résolution et rigueur une campagne de vaccination pour protéger tous les Français, par ordre de priorité.

·    Et pour faire face à l’affluence des Français désireux de se faire vacciner, le Président de la République et le Premier ministre ont demandé une mobilisation nationale et un renforcement de ce dispositif.

·    Parce que c’est à l’Etat de gérer une situation d’ampleur nationale, l’organisation matérielle et logistique de la vaccination a été confiée aux préfets.

 
 


         Conférence de presse - grippe A H1N1 du 089/12/2009         

    94 M : c’est le nombre de vaccins acquis auprès de 4 laboratoires.
1 164 : c’est le nombre de centres de vaccination créés en métropole, ouverts pour la plupart du lundi au samedi et le dimanche dans les grandes villes.

              68% : c’est le nombre de Français qui affirment être bien informés
              surla mise en place
du plan de vaccination (selon une enquête
              OpinionWay réalisée le 30 nov.)


                                Le «pic» épidémique approche


Depuis le mois d'août, plus de 4,6 millions de personnes ont été touchées en France métropolitaine par la grippe H1N1, selon le réseau des Grog (groupes régionaux d'observation de la grippe). Le «pic» de l'épidémie approcherait, selon Roselyne Bachelot.

Le «pic» de l'épidémie de grippe H1N1 s'approche en France métropolitaine mais d'autres vagues, peut-être plus redoutables, pourraient intervenir d'ici la fin de l'hiver, a indiqué mercredi la ministre de la santé Roselyne Bachelot, lors d'une conférence de presse.

«Il est très possible que nous approchions du pic de la première vague en Europe et donc en Métropole», a déclaré la ministre.

«Les spécialistes nous avaient annoncé ce pic pour le 15 décembre, ils avaient vu juste», a ajouté la ministre qui a noté une «stabilisation» de l'épidémie, mais hétérogène. Si une baisse de l'activité grippale a été constatée notamment en Ile-de-France, elle continue de progresser dans d'autres régions.

VAC 1 
(cliquer) suite de l'article
santé sports (cliquer) Info'pandemie grippale ou 0825 302 302
Prefecture 94 (cliquer) renseignements Préfecture 94
337171.jpg (cliquer) Lettre du Député D.Gonzales

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :