Nicolas Sarkozy au Perreux 94

Publié le par ump boissy saint leger

Le Président dela République,
Nicolas SARKOZY


est venu présider une table ronde sur la sécurité au Perreux (val-de-Marne)

Au Perreux, où il vient animer une table ronde consacrée à la sécurité des Français, Sarkozy ne s'embarrasse pas de précautions oratoires et s'en prend aux «voyous» qui se «lèvent à 5 heures de l'après-midi» pour vaquer à leurs activités illicites. Le 21 avril dernier, à la veille des européennes, Sarkozy avait tenu une table ronde identique à Nice. «Tous ces messieurs qui ne travaillent pas et qui ont de belles voitures devront s'expliquer.
Tous ceux qu'on ne prendra pas sur le fait, on les prendra par les éléments du
train de vie, les Porsche, les montres…», dit-il sous les applaudissements. Le maire du Perreux, Gilles Carrez, rappelle opportunément «qu'Al Capone est tombé par le fisc» et déclenche des rires dans la salle.



Gilles CARREZ
Député-Maire du Perreux



                                  Nicolas Sarkozy : « ma première responsabilité, c’est d’assumer votre sécurité

En déplacement mardi  24 novembre 2009 à Epinay-sur-Seine  et Bobigny (Seine-Saint-Denis)  ainsi qu’à Le Perreux (Val-de-Marne), le président de la République, Nicolas Sarkozy  a souligné combien sa « première responsabilité » en qualité de chef d’Etat était d’ « assumer votre sécurité », celle des Français



Le Président de la République Nicolas SARKOZY
au perreux (Vale de Marne)

A Epinay, en visitant la police municipale, il a indiqué que les efforts, en matière de lutte contre la délinquance et les trafics divers, allaient s’intensifier, notamment par des investigations  sur les signes  extérieurs de richesse de la délinquance « Tous ces messieurs qui ne travaillent pas et qui ont de belles voitures devront s’expliquer »,a-t-il glissé
Et cette lutte à travers les signes extérieurs de richesse, le président de la République a eu l’occasion de l’évoquer à nouveau  devant les agents des impôts lors de sa visite à la direction territoriale de la sécurité à Bobigny.
Enfin, au Perreux, lors d’une table-ronde, Nicolas Sarkozy a évoqué l’objectif  de « tripler le nombre de caméras de vidéosurveillance sur la voie publique d’ici 2012 ». Et de décocher une flèche en direction des « grands penseurs qui ne vont pas dans vos quartiers… On va avoir des régionales. Que ce soit un moment de débat ! S’ils sont élus, qu’ils aient le courage de dire : « on enlèvera dans la région toutes les caméras. On va voir le succès qu’ils auront ».
L a vidéo sera également présente dans l’enceinte des établissements scolaires qu’il souhaite sanctuariser.  « Ce sera systématique : la vidéo, le policier référent, la lutte contre les décrocheurs, le fait que nous n’acceptons pas l’absentéisme (… ) Arrêtons de vouloir tout expliquer. Il n’y a rien à expliquer quand on vient avec une  barre de fer à l’école… »
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :