Projet de Loi de Finances 2011

Publié le par ump boissy saint leger

 

assemblee-nationale-loi-de-finance

 

PROJET DE

LOI DE FINANCES 2011

 

 

La France est sur la voie de la reprise économique et le PLF 2011 s'inscrit clairement dans un contexte d'après crise.

C’est la preuve que les choix économiques et budgétaires du Gouvernement pendant la crise ont été payants : la stratégie de relance (plan de relance massif de 45 Mds€ sur 2009 et 2010) et les dispositifs d’aide aux plus fragiles (prime de solidarité active, suppression des 2ème et 3ème tiers de l’impôt sur le revenu) ont porté leurs fruits.

 

Grâce à la politique économique du Gouvernement, notre économie retrouve des couleurs :

 

·         L’activité économique en France vient d’augmenter pour le 5ème trimestre consécutif : notre PIB a augmenté de +0,7% au 2ème trimestre, soit plus de trois fois mieux qu’au 1er trimestre (+0,2%). En rythme annuel, la croissance française est déjà presque de 2% depuis la fin 2009 : le rythme de croissance moyen depuis le 4ème trimestre 2009 est en effet proche de +0,5% par trimestre. Par conséquent, la prévision de +2% pour 2011 est prudente car elle ne table pas sur une accélération exagérée de l’activité.

·         Le taux de chômage a baissé de 9,5% à 9,3% au 2ème trimestre et +60 000 emplois ont été créés depuis le début de l’année. Alors que de nombreuses Cassandre prédisaient, il y a quelques mois à peine, un taux de chômage proche de 11% fin 2010, l’INSEE prévoit qu’il atteindra 9,2% à la fin de l’année (en métropole).

·         L’investissement des entreprises a augmenté pour la première fois depuis la crise de 2008 (+1,1% au 2ème trimestre) et les prévisions de l’INSEE sont encourageantes pour le 3ème trimestre (+0,6%) et 4ème trimestre (+0,6%).

·         Le pouvoir d’achat des Français continuera d’augmenter au 3ème et au 4ème trimestre (+0,5% chacun) et alimentera la consommation des ménages qui a enregistré un rebond au 2ème trimestre (+0,3%).

·         Cette reprise qui s’amorce, le Gouvernement fera tout pour la conforter. Alors que le creusement de nos déficits était pleinement justifié pendant la crise, le redressement de nos finances publiques devient indispensable avec la reprise. C’est tout l’enjeu du PLF 2011 : un budget responsable qui accompagne le redémarrage de notre économie.

 

PLF

  (cliquer pour lire la suite de l'article)

  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :