Sureté aéroportuaire

Publié le par ump boissy saint leger

Député QA

LA LETTRE D'INFORMATION

DE VOTRE DEPUTE

 

SÛRETE  AEROPORTUAIRE ...

 

En février 2011, la Commission du développement durable et de l'aménagement du territoire a confié à Didier Gonzales et à son collègue socialiste Daniel Goldberg (95) une mission d'information sur la sûreté aérienne et aéroportuaire.

Après plusieurs mois d'auditions (ADP, Ministre des Transports, services de renseignement, commission européenne, personnel de la sûreté...) et de déplacements sur le terrain (zones aéroportuaires, centres de formation des agents de sûreté), les deux rapporteurs ont rendu leur rapport qui dresse un bilan de la politique menée. Le rapport présente
également une trentaine de préconisations pour améliorer la sûreté des aéronefs et des plates-formes. Celles-ci reposent sur quatre axes essentiels : renforcer la coordination des multiples acteurs de la sûreté aérienne, améliorer la formation et le contrôle des agents de sûreté, s'adapter à l'évolution incessante des risques et développer des outils de contrôle modernes alliant inspection filtrage, renseignement, scanners corporels, profiling.
Par ailleurs, l'actualité donne une dimension particulière à ce dossier au regard de la grève des agents de sûreté qui touche en ce moment les aéroports français. Didier Gonzales a souhaité rappelé qu'en cette période de vacances et de fêtes familiales, la grève est une mauvaise réponse à de bonnes questions. En effet, elle pénalise les voyageurs et fragilise les compagnies aériennes, dans un secteur hautement concurrentiel.
A cet effet, Didier Gonzales a signé la proposition de loi visant à étendre le service minimum aux transports aériens.  Ce texte sera examiné le 24 janvier par l'Assemblée et permettra de concilier le droit de grève aux droits des voyageurs.
Dans cette affaire, ce n'est pas le choix de confier le secteur de la sûreté à des entreprises privées qui est en cause, mais le manque de reconnaissance du secteur. Comme le préconise le rapport, il convient d'améliorer le recrutement et la formation des agents, de prévoir un examen unique sous le contrôle de l'Etat pour une meilleure certification du diplôme et de renforcer la visibilité et la responsabilité des agents de sûreté (amélioration des conditions de travail, assermentation des agents, création d'un uniforme propre...).

 

337171.jpg

Cliquer pour lire le rapport d'information

Projet Loi  Cliquer pour lire le projet de loi

  banniere-engagement2012-728x90

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :